Lorsque l’on contracte un prêt, il est normal de s’intéresser à la durée, au taux d’intérêt, aux mensualités. Mais on s’intéresse moins à la possibilité d’obtenir un prêt modulable. Or, cette option est vitale.

Pourquoi est-il important de moduler son prêt immobilier ?

Vous pouvez être dans une situation enviable au moment où vous obtenez le prêt immobilier ; cependant, vous devrez rembourser le prêt sur une période de 25 à 30 ans. Votre situation peut s’améliorer ou se détériorer. Personne ne peut prédire ce qui va se passer sur une période aussi longue.

Votre salaire pourrait augmenter ou vous pourriez perdre votre emploi et vos dépenses pourraient changer, ou vous pourriez être le seul à pouvoir rembourser le prêt. De nombreux facteurs peuvent affecter votre capacité à rembourser votre prêt hypothécaire.

La modularité du prêt réside dans la possibilité d’augmenter ou de diminuer les paiements mensuels. Il s’agit d’un avantage considérable pour quiconque cherche à emprunter sur une certaine période de temps.

Les banques ne proposent généralement pas la modularité des prêts. En général, celles qui la proposent doivent émettre des conditions. Il est crucial d’en discuter avec votre banquier avant de faire un prêt immobilier avec lui.

Modulation de prêt immobilier : définition et fonctionnement

Il est évident que ce n’est pas parce que vous avez la possibilité de modifier le prêt que vous avez le droit de le faire à tout moment à votre convenance.

Découvrez aussi :  Normes parasismiques en France : quelles sont-elles ?

La banque peut émettre des conditions pour permettre la possibilité de modifier le prêt. Ainsi, elle demandera généralement une période minimale de remboursement avant que vous puissiez obtenir la modification du prêt. Cette période est généralement supérieure à un an.

Dans la plupart des cas, les banques fixeront une limite au montant de l’augmentation ou de la réduction du paiement mensuel. Elle s’assurera également que la modification n’affecte pas la stabilité financière du prêteur.

L’objectif de la banque est d’éviter le surendettement et de garantir le remboursement de l’hypothèque. Les mensualités peuvent être réduites ou augmentées jusqu’à 30 %. De plus, il est pratiquement impossible de prolonger le montant de votre prêt au-delà de deux ans. Naturellement, chaque banque est liée par ses propres règles, c’est pourquoi il est essentiel de se renseigner auprès de la banque qui vous a accordé le prêt.

Pour approuver la demande de modification, la banque peut demander des documents justifiant la situation financière. Il peut s’agir d’un nouveau bulletin de salaire ou de la possibilité d’un licenciement.

En outre, pour bénéficier de la modification du prêt, il est nécessaire qu’une clause le permettant soit incluse dans le contrat avant la date de signature.

Augmenter ou diminuer vos mensualités ?

Vous pouvez demander à votre banque de procéder à une augmentation ou à une diminution de la modulation de votre prêt pour modifier votre paiement.

Si vous demandez une baisse des mensualités, cela signifie que vos revenus ont baissé par rapport à la date d’approbation du prêt. Vous avez des difficultés à honorer vos paiements mensuels. Si vous réduisez vos mensualités, sachez que la durée de votre prêt pourrait être allongée. La banque pourrait également demander des intérêts plus élevés pour payer les “dégâts”. En outre, la réduction de vos mensualités n’est qu’une solution temporaire jusqu’à ce que vous soyez à nouveau stable financièrement.

Découvrez aussi :  Investir son argent en Suisse : les avantages

Si vous parvenez à augmenter vos mensualités et que la banque réduit la durée du prêt. C’est le cas pour ceux qui ont été promus, ont reçu une augmentation ou ont tout simplement des revenus plus importants. Le coût total de votre prêt immobilier peut diminuer car la banque réduira ses intérêts. Il est donc conseillé de demander une modification de votre prêt plutôt que d’effectuer un remboursement tardif.

Coût de la modulation de prêt immobilier

Naturellement, la modification d’un prêt entraîne des changements. Le coût final de votre prêt sera modifié par le prêteur. En cas d’augmentation de votre mensualité, le montant sera revu à la baisse. Dans le cas d’une mensualité plus faible, le coût total de votre prêt augmentera.

Si vous réduisez le montant de vos paiements mensuels, la durée du prêt sera diminuée. Le taux d’intérêt et les cotisations pour financer les assurances augmentent avec le temps et suivent le même schéma en ce qui concerne votre modération.

Pour savoir à quelle fréquence vous pouvez demander une modification de votre prêt, consultez votre contrat. En général, il fixe un montant à ne pas dépasser. L’emprunteur a la possibilité d’adapter la mensualité à sa situation financière quand il le souhaite. Sachez que vous ne pouvez pas prévoir avec précision votre situation financière et professionnelle pour les 25 à 30 prochaines années. La modulation peut être extrêmement bénéfique.

La modulation n’est pas un indicateur pour évaluer la valeur de votre prêt immobilier. Si vous ne ressentez pas le besoin de demander l’option de modulation, son inclusion ou son absence dans le contrat n’affectera pas le remboursement de votre prêt ni le coût final de votre achat immobilier. Il s’agit toutefois d’une option à ne pas négliger. Elle permet à l’emprunteur de respecter son engagement sur une longue période sans se mettre en danger financièrement.

Découvrez aussi :  Qu'est-ce que la spéculation immobilière et comment fonctionne-t-elle ?

Un exemple de modulation de prêt immobilier

Prenons un exemple pour mieux comprendre la signification de la modulation.

Supposons que vous empruntiez 200 000 euros à un taux d’intérêt de 2 % sur une période de 20 ans pour acheter votre maison. Au final, vos mensualités seraient de 1,12 euro. En 20 ans, vous paierez 42 824 euros d’intérêts à votre banque. De plus, l’assurance de votre prêt est fixée à 50 euros.

Cinq ans après l’achat de votre logement, vous bénéficiez d’une promotion et vous avez la possibilité de demander une augmentation des mensualités pour adapter votre prêt à vos nouveaux revenus. Il ne vous reste plus que 157 226 euros à payer, dont 17 933 euros d’intérêts ainsi que 3000 euros d’assurance.

Votre banquier vous accorde une augmentation de 20% sur vos mensualités. Votre mensualité est désormais de 1 214 euros.

Sans modification, l’emprunteur devrait rembourser le crédit pendant encore 15 ans. Grâce à cette modification, l’emprunteur a douze ans et trois mois pour être officiellement propriétaire de son logement.

Avec la modulation, à la fin de la période, les intérêts à payer sont de 176 euros au lieu de 24 891 euros.