Les montants de l’assurance d’un crédit immobilier peuvent varier d’une façon importante. Le coût de votre prêt est représenté par l’assurance. Si vous souhaitez savoir comment calculer le taux de l’assurance pour votre prêt immobilier, cet article est pour vous.

Le taux d’assurance de prêt, c’est quoi ?

L’assurance du crédit est un contrat de protection pour le débiteur. Ce contrat est valable quand l’assuré est dans l’incapacité de rembourser son emprunt. Le remboursement est alors fait par la compagnie d’assurance. Les assurances proposées par les établissements financiers limitent les taux sur la somme empruntée tandis que les compagnies d’assurance comptent la totalité du capital restant dû.

Pourquoi calculer le taux de l’assurance de prêt immobilier ?

Le montant représente au minimum 25 % du coût du prêt, lorsque vous faites un emprunt à la banque pour votre projet immobilier. Pour pouvoir adapter votre budget global et entrevoir les mensualités futures, vous devez connaître le montant adjugé à votre assurance. Quand vous calculez le taux de votre assurance, vous pouvez envisager de rechercher un autre contrat plus avantageux pour votre portefeuille.

Ce que représente le taux d’assurance du crédit

Le taux annuel effectif d’assurance, ou TAEA, expose le coût de l’assurance du crédit. Celui-ci comporte le taux des frais de dossier de la souscription de l’assurance.

Découvrez aussi :  Surface privative d'un bien immobilier à l'achat

calculer assurance pret immobilier comment faire

Le coût d’une assurance se relève à un tiers de coût total du crédit. Il varie en fonction du projet immobilier du débiteur et de son profil.

Quels sont les critères pour calculer le taux d’assurance de prêt immobilier ?

En-dehors du montant et de la durée de votre crédit, de nombreux critères permettent à l’assureur de vous évaluer lors de votre demande d’assurance du crédit.

  • L’âge : la banque prend beaucoup de risques à assurer un prêt d’un emprunteur avance en âge. Avec les années, un débiteur pourrait avoir de plus en plus des antécédents médicaux et il risque de ne pas pouvoir rembourser le capital dû jusqu’à son terme. La demande d’un emprunteur âgé a un grand risque de refus.
  • Les garanties : le taux de l’assurance de prêt varie selon le niveau de couverture de l’assurance emprunteur. La garantie de perte d’emploi peut être présentée par l’emprunteur en fonction de son profil. Cette garantie augmente le coût de l’assurance et la totalité du coût de son crédit immobilier. Les garanties Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) et les garanties décès sont inévitables.
  • La profession du débiteur : quand un emprunteur possède une source de revenus stable, il y a moins de risque qu’il ne puisse régler le capital dû. Pourtant, le courtier doit renforcer le coût d’assurance du crédit quand l’emprunteur exerce un travail dangereux pour que l’assurance de prêt corresponde au profil de celui-ci.
  • La santé : le taux d’assurance est adapté aux risques présentés par le débiteur. Tout le calcul sera fait en fonction de ses antécédents médicaux, ses pathologies, etc.
  • Le projet immobilier : l’assureur prend en compte le taux, le montant et le type du crédit immobilier que l’emprunteur envisage.
Découvrez aussi :  Comment acheter un bien immobilier au nom de son fils ?

Le calcul taux d’assurance emprunteur

Pour faire le calcul du taux d’assurance de prêt immobilier mensuel, vous devez multiplier le taux de l’assurance par le capital emprunté et diviser ceux-ci par 12 mois. Pour le coût global, vous devez multiplier le montant par les mensualités prévues. Il faut savoir que le taux d’assurance est souvent à 0,3 %.

Un taux d’assurance de prêt immobilier pour un salarié cadre de 36 ans qui emprunte 100 000 euros sur 20 ans avec un taux d’assurance de 0,3 % est une mensualité de 25 euros. Le coût global de l’assurance emprunteur est de 6 000 euros.

Le calcul du taux de l’assurance emprunteur est fait pour aider à prendre de décision avant de faire un emprunt. Le TAEA évalue les coûts d’un crédit que l’assureur est obligé de fournir. Cela facilitera les offres de prêt et améliorera la transparence des coûts.